Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un F-16 de l'armée de l'air Jordanienne s'écrase en Irak - le pilote aux mains des combattants de l'EI

Publié le par JS Seytre

Un F-16 de l'armée de l'air Jordanienne s'écrase en Irak - le pilote aux mains des combattants de l'EI

Depuis Août 2014, les Etats-Unis ont décidé de s'engager dans des frappes aériennes au-dessus de l'Irak et de la Syrie afin d'enrailler la progression des combattants de l'Etat Islamique. Par la suite, 21 autres pays (dont la France) se sont joints à ces raids à travers la coalition dite arabo-occidentale dont le but est de mettre un terme à l’expansion et aux exactions de l'EI.

Hier, le 24 Décembre, un F-16 de la Force Aérienne Royale Jordanienne en mission au profit de cette force d’intervention s'est écrasé dans les environs de Rakka. Le pilote, qui s'est éjecté, n'a néanmoins pas pu être secouru par les SAR alliés et a été capturé par les combattants de l'EI. Ces derniers revendiquent la destruction de l'appareil à l'aide d'un missile sol-air à guidage infra-rouge (l'EI posséderait des SA-7 ou copies chinoises, voir SA-16 pris aux rebelles ou aux militaires Syriens).

La coalition évoque pour sa part un problème mécanique de l'appareil.

On peut en effet supposé que celui-ci était équipé de contre-mesures efficaces et qu'un tir isolé de missile portable ait eu très peu de chance d'attendre sa cible. Les troupes islamistes disposent probablement de trop peu de missiles pour pouvoir exécuter des tirs multiples qui satureraient les systèmes d'auto défense de l'avion dans son volume d'évolution, et auraient ainsi des chances de succès.

Cependant, les alliés ont également intérêt à soutenir la thèse de l'accident pour garder une image de quasi invulnérabilité (de facto réelle) et ne pas affaiblir le moral de l'opinion publique (surtout en Jordanie même, ou l’engagement est mal perçu).

Cet événement rappelle le crash d'un F-15E de l'USAF au-dessus de la Libye lors de l'"Opération aube de l'Odyssée". L'armée américaine avait d'emblée écarté la possibilité d'un tir des forces de Khadafi, et une enquête avait conclut à une vrille irrécupérable suite à une évolution avec une répartition asymétrique du chargement externe.

Photo de la verrière du F-16 (certainement exposée dans Rakka) publiée sur un compte Twitter