Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Robert Galan, ou les mémoires d'une carrière de pilote palpitante

Publié le par JS Seytre

Après une carrière d'exception comme pilote de chasse, d'essai et de ligne, puis d'enquêteur aérien, Robert Galan a décidé de faire partager son expérience en écrivant des ouvrages sur l'aéronautique.

Je vous propose de découvrir deux de ces parutions qui ont retenues mon attention: "Mémoires d'un pilote d’essai, j'ai tout essayé" et "On a retrouvé les boites noires".

Les nouveaux défis de la sécurité aérienne

Publié le par JS Seytre

Patrick Ky, Directeur Exécutif de l’Agence Européenne de Sécurité de Aérienne, a rencontré le 8 Octobre dernier un certain nombre de journalistes aéronautiques afin de débattre des nouveaux défis en matière de sécurité aérienne d'un contexte géopolitique en pleine mutation. (+)

TB-30 Epsilon

Publié le par JS Seytre

TB-30 Epsilon

En 2014, le biplace de la SOCATA fêtait ses 30 ans de services au sein de l’Armée de l’Air. AVIASPORT revient sur la carrière de ce biplace prolifique et son emploi au sein des forces aériennes françaises dans son numéro de Novembre 2015.

Remerciements: Armée de l'Air, et plus particulièrement le Colonel Marc Scheffler et tout le personnel de la base de Cognac pour leur acceuil chaleureux et leur réponses patientes à toutes mes questions.

Combined Russian military manoeuvres threats western strategic communication network (Eng.)

Publié le par JS Seytre

Credit: Russian Navy
Credit: Russian Navy

By the end of October 2015, US defence and intelligence have expressed concern on increasing Russian Navy activities that have been deemed “aggressive”. This statement refers to manoeuvres both close to the US cost and around underwater communication lines - data flux and transfers are more than ever key assets to take advantage in a modern warfare scenario.

Drawing of Luch / Express 1000A platform by manufacturer (ISS-Reshetnev)
Drawing of Luch / Express 1000A platform by manufacturer (ISS-Reshetnev)

Considering in addition that the Russian military satellite Luch Olymp has been recently moved to an orbital position between Intelsat 7 and 901 (18.2 and 18 degrees west respectively), the exercises of the Russian forces can indeed be seen as a rehearsal to inhibit the major NATO communication means in case of the uprising of a major crisis with Russia. “Luch” (ray) is the designation used for Russian geostationary satellites known to relay and track communications to and from spacecraft in lower orbits. The Luch Olymp has been ordered by the Russian Ministry of Defence, and as such little is known about its specific payload and mission. However, it seems that it is operated by the FSB (Federal Security Service of the Russian Federation) for “electronic intelligence”, which could mean spying information uplinked for others satellites, or even jamming downlinks with improper data. Moreover, the reason why the Luch relocation can be seen as intrusive, technically resides in the fact that the separation between the Russian satellite and the 2 geostationary Intelsat satellites is now only of 0.1 deg of orbital location. This would be very close for 2 platforms belonging to the same satellite operator, and even more for satellites being controlled by 2 different control centres in close coordination… and finally worrying knowing that the Russian government has not advised Intelsat prior drifting its satellites to 18.1°W nor has answered to any tentative of contact set by the US operator. Mrs. Kay Sears, president of Intelsat General, has strongly expressed discontent over such hazardous satellite operation putting Intelsat assets at risk.

More generally, the rise in Russian submarine patrols is an echo to the PVO strategic bombers flights, pushing ever further south close to the British and French airspaces. Nuclear submarines and bombers have been the key elements of the USSR dissuasion force during the cold war. Those events illustrate a little bit more Putin’s strategy to regain power and influence lost after the end of the soviet era.

Collision en vol de 2 monomoteurs d'une patrouille de voltige au-dessus d'une plage de l'Adriatique

Publié le par JS Seytre

Les avions, à priori des Van's RV-4 et 7, étaient en vol miroir au cours d'une démonstration acrobatique. Il semblerait d'après la vidéo que le pilote de l'appareil en vol dos n'ait pas assez poussé sur le manche en sortie dos, ou peut-être était-il déjà à trop faible vitesse. Quoiqu'il en soit, au moment de revenir sur le ventre, il percute son équipier se trouvant sous lui. On voit ensuite que ce dernier redresse remarquablement son appareil au ras des flots après la chute des 2 avions enchevêtrés sur quelques 300 ft, alors même qu'il semblerait que l'aile gauche de l’autre avion ait impacté le cockpit (malgré une tentative d'évitement de sa part). D'après les médias, le pilote a ensuite effectué un atterrissage d'urgence sur la plage et souffre de légères blessures. Quant à l'autre avion, il s'est abîmé en mer après que son aile gauche se soit détachée à l'impact. Le pilote ne s'est pas éjecté et n'a pas survécu.

Renouvellement de la flotte d'avions de combat: les militaires Suisses persistent.

Publié le par JS Seytre

Renouvellement de la flotte d'avions de combat: les militaires Suisses persistent.

Suite à l'interdiction de vol provisoire des F-5 Tiger II en Janvier dernier, après la découverte de plusieurs criques sur un des appareils, puis le retrait du service du service actif de 10 de ces avions, le ministère helvète souhaite relancer l'évaluation de l’acquisition d'un remplaçant dès 2017 (le retrait définitif des F-5 est prévu pour 2018).

Cette persévérance n'a rien d’étonnant dans un pays qui a toujours œuvré pour garder son indépendance militaire. Sans l'achat d'un nouvel avion, la Suisse ne disposera que de 26 F/A-18 Hornet pour assurer la souveraineté de son espace aérien.

Cubesat survived explosive launcher failure

Publié le par JS Seytre

Décés de Wolfgang Dallach

Publié le par JS Seytre

Décés de Wolfgang Dallach

Wolfgang Dallach est décédé hier suite au crash du Piper PA-24 Comanche à bord duquel il se trouvait. Constructeur aéronautique, on lui doit notamment le D4 Fascination, un des premiers ULM rapide, avec train rentrant et pas variable. Le Fascination est par ailleurs capable de passer la voltige, ce qui n'a rien d'étonnant lorsqu'on sait que Mr. Dallach était un voltigeur de haut niveau. Il avait d'ailleurs commencé sa carrière de constructeur en créant le Dallach Diabolo (photo), avion de voltige dérivé du fameux Stephen Akro dont descendent également les Lazer, mais aussi le premier Extra 230.