Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Article(s) avec #actualites tag

Soyuz MS-03 and the 50th ISS expedition

Publié le par JS Seytre

International Flight No. 306 crew: Peggy Whitson (Flight Engineer) / Oleg Novitskiy (Commander) / Thomas Pesquet (Flight Engineer)

 

On November 19th 2016, the Soyuz MS-03 spacecraft has successfully docked to the ISS (International Space Station). Subsequently, the hatch between the spacecraft and the space station was opened at around 2:40 a.m. Paris Time on the next day, allowing the 3 crew members to get on-board the station. A total of 6 cosmonauts, astronauts and spationauts will cohabit for approximately 3 weeks until the crew of the previous mission departs for Earth in the Soyuz MS-02 stayed docked on the station for the duration of the 49th expedition.

The Soyuz MS-03 mission operations, from the rocket ignition followed by launch, to the completion of the docking operations and lasted about 50 hours: an 8 min and 48 sec rocket flight to the 200 km average altitude orbit, followed a so called “2 days rendezvous” approach.

The missions to the ISS alternate human flights in Soyuz spacecraft and unmanned space cargo (European ATV, russian Progress, Japanese HTV or US Cygnus and Dragon etc.). In average, there is a little more the 1 flight to and from the ISS every month.

About Soyuz spacecraft and rocket:

The current Soyuz MS version used for human transportation (3 persons) to the ISS weights 7 metric tons and is launched on-top a 270 tons Soyuz FG rocket. This is the ultimate evolution in the Soyuz program initiated in the early 60s to provide a manned spacecraft to the USSR; with the goal to later assemble them as a “space train” in orbit. The first test flights started in 1966 and were launched on rockets directly derived from the R-7 Semiorka, by then renamed Soyuz. Although the first missions were not successful (with particularly the death of cosmonaut V. Komarov in 1967 during the Earth atmosphere re-entry phase), the Soyuz rocket and spacecraft tandem is now particularly reliable with 82 successful missions since Soyuz T-10-1 last failure in September 1983. The achieved success rate of the actual FG rocket version developed for the Soyuz spacecraft is 100%. Nearly 1800 orbital launches have been executed by all versions of the Soyuz rockets today.

 

Source: Russian Spaceweb

 

 

Soyuz MS-03 and the 50th ISS expeditionSoyuz MS-03 and the 50th ISS expedition

CubCrafters Carbon Cub: le best-seller de Piper remis au gout du jour

Publié le par JS Seytre

Alors qu’en 2012, le vaillant Piper J-3 fêtait ses 75 ans, les avions descendants de la formule « Cub »  sont toujours produits en 2016. Parmi les entreprises qui ont fait évoluer le petit biplace en tandem à ailes hautes  et train classique, CubCrafters est certainement la plus prolifique.

Cet avionneur de Yakima dans l’état de Washington propose des versions largement modernisées du PA-18 « Super Cub » : les Sport Cub, XCub et Carbon Cub. C’est sur ce dernier que se penche le numéro d’Octobre 2016 d’Aviasport, alors que le kit Carbon Cub EX-2 est maintenant disponible en France grâce Eric Delesalle, à travers sa société Horus.

CubCrafters Carbon Cub: le best-seller de Piper remis au gout du jour

TB-30 Epsilon

Publié le par JS Seytre

TB-30 Epsilon

En 2014, le biplace de la SOCATA fêtait ses 30 ans de services au sein de l’Armée de l’Air. AVIASPORT revient sur la carrière de ce biplace prolifique et son emploi au sein des forces aériennes françaises dans son numéro de Novembre 2015.

Remerciements: Armée de l'Air, et plus particulièrement le Colonel Marc Scheffler et tout le personnel de la base de Cognac pour leur acceuil chaleureux et leur réponses patientes à toutes mes questions.

Collision en vol de 2 monomoteurs d'une patrouille de voltige au-dessus d'une plage de l'Adriatique

Publié le par JS Seytre

Les avions, à priori des Van's RV-4 et 7, étaient en vol miroir au cours d'une démonstration acrobatique. Il semblerait d'après la vidéo que le pilote de l'appareil en vol dos n'ait pas assez poussé sur le manche en sortie dos, ou peut-être était-il déjà à trop faible vitesse. Quoiqu'il en soit, au moment de revenir sur le ventre, il percute son équipier se trouvant sous lui. On voit ensuite que ce dernier redresse remarquablement son appareil au ras des flots après la chute des 2 avions enchevêtrés sur quelques 300 ft, alors même qu'il semblerait que l'aile gauche de l’autre avion ait impacté le cockpit (malgré une tentative d'évitement de sa part). D'après les médias, le pilote a ensuite effectué un atterrissage d'urgence sur la plage et souffre de légères blessures. Quant à l'autre avion, il s'est abîmé en mer après que son aile gauche se soit détachée à l'impact. Le pilote ne s'est pas éjecté et n'a pas survécu.

Renouvellement de la flotte d'avions de combat: les militaires Suisses persistent.

Publié le par JS Seytre

Renouvellement de la flotte d'avions de combat: les militaires Suisses persistent.

Suite à l'interdiction de vol provisoire des F-5 Tiger II en Janvier dernier, après la découverte de plusieurs criques sur un des appareils, puis le retrait du service du service actif de 10 de ces avions, le ministère helvète souhaite relancer l'évaluation de l’acquisition d'un remplaçant dès 2017 (le retrait définitif des F-5 est prévu pour 2018).

Cette persévérance n'a rien d’étonnant dans un pays qui a toujours œuvré pour garder son indépendance militaire. Sans l'achat d'un nouvel avion, la Suisse ne disposera que de 26 F/A-18 Hornet pour assurer la souveraineté de son espace aérien.

Décés de Wolfgang Dallach

Publié le par JS Seytre

Décés de Wolfgang Dallach

Wolfgang Dallach est décédé hier suite au crash du Piper PA-24 Comanche à bord duquel il se trouvait. Constructeur aéronautique, on lui doit notamment le D4 Fascination, un des premiers ULM rapide, avec train rentrant et pas variable. Le Fascination est par ailleurs capable de passer la voltige, ce qui n'a rien d'étonnant lorsqu'on sait que Mr. Dallach était un voltigeur de haut niveau. Il avait d'ailleurs commencé sa carrière de constructeur en créant le Dallach Diabolo (photo), avion de voltige dérivé du fameux Stephen Akro dont descendent également les Lazer, mais aussi le premier Extra 230.

Un F-16 de l'armée de l'air Jordanienne s'écrase en Irak - le pilote aux mains des combattants de l'EI

Publié le par JS Seytre

Un F-16 de l'armée de l'air Jordanienne s'écrase en Irak - le pilote aux mains des combattants de l'EI

Depuis Août 2014, les Etats-Unis ont décidé de s'engager dans des frappes aériennes au-dessus de l'Irak et de la Syrie afin d'enrailler la progression des combattants de l'Etat Islamique. Par la suite, 21 autres pays (dont la France) se sont joints à ces raids à travers la coalition dite arabo-occidentale dont le but est de mettre un terme à l’expansion et aux exactions de l'EI.

Hier, le 24 Décembre, un F-16 de la Force Aérienne Royale Jordanienne en mission au profit de cette force d’intervention s'est écrasé dans les environs de Rakka. Le pilote, qui s'est éjecté, n'a néanmoins pas pu être secouru par les SAR alliés et a été capturé par les combattants de l'EI. Ces derniers revendiquent la destruction de l'appareil à l'aide d'un missile sol-air à guidage infra-rouge (l'EI posséderait des SA-7 ou copies chinoises, voir SA-16 pris aux rebelles ou aux militaires Syriens).

La coalition évoque pour sa part un problème mécanique de l'appareil.

On peut en effet supposé que celui-ci était équipé de contre-mesures efficaces et qu'un tir isolé de missile portable ait eu très peu de chance d'attendre sa cible. Les troupes islamistes disposent probablement de trop peu de missiles pour pouvoir exécuter des tirs multiples qui satureraient les systèmes d'auto défense de l'avion dans son volume d'évolution, et auraient ainsi des chances de succès.

Cependant, les alliés ont également intérêt à soutenir la thèse de l'accident pour garder une image de quasi invulnérabilité (de facto réelle) et ne pas affaiblir le moral de l'opinion publique (surtout en Jordanie même, ou l’engagement est mal perçu).

Cet événement rappelle le crash d'un F-15E de l'USAF au-dessus de la Libye lors de l'"Opération aube de l'Odyssée". L'armée américaine avait d'emblée écarté la possibilité d'un tir des forces de Khadafi, et une enquête avait conclut à une vrille irrécupérable suite à une évolution avec une répartition asymétrique du chargement externe.

Photo de la verrière du F-16 (certainement exposée dans Rakka) publiée sur un compte Twitter

Airbus Group apporte son support technique et financier au "Perlan Project"

Publié le

Airbus Group apporte son support technique et financier au "Perlan Project"

Enfin un partenaire industriel de grande envergure pour le Perlan Project.

Airbus Group vient d'annoncer son aide financière mais aussi son expertise dans l'emploi des matériaux composites à haute vitesse (cf. A350) en faveur du projet visant à construire le planeur pressurisé "Perlan II" qui devrait pouvoir permettre d'atteindre jusqu'à 100 000 ft en onde.

En tant que féru de vol à voile, je souhaite de tout cœur que ce projet soit mené à terme, plus de 60 ans après l'arrêt de l'étude du Bréguet 903.

Cependant, le site de Windward Performance, qui avait commencé la construction du fuselage, ne fait mentionne plus la construction de la machine (pas même dans ses projets) sur son site web... à suivre.

Un vol civil probablement victime de la guerre en Ukraine

Publié le

Plusieurs hélicoptères de combats et avions de transport militaires de l'armée de l'air ukrainienne ont été abattus par les séparatistes russophones depuis le début des hostilités en Avril 2014 dans le sud-est de l’Ukraine. Mais cette fois, c'est un Boeing B777 civil de la Malaysia Airlines qui a été victime de ce conflit. Il n'y a aucun survivant parmi les 298 passagers et membres d'équipages.

3 hypothèses possibles sur l'auteur du tir relativement aux forces en présences dans la région:

  1. Les forces armées russes depuis leur territoire
  2. L'armée régulière ukrainienne
  3. Les rebelles séparatistes de la région de Donetsk, où l'avion s'est écrasé

Ce n'est pas la première fois que les tensions à la frontière russo-ukrainienne font des victimes innocentes. Le 4 Octobre 2001, un Tupolev-154 de la compagnie russe Sibir, qui assurait la liaison Tel-Aviv-Novossibirsk en Sibérie occidentale, explosait en plein vol au-dessus de la mer Noire, à moins de 300 km des côtes de Crimée, dans le sud de l’Ukraine. 78 personnes, en majorité des Israéliens d’origine russe, trouvèrent la mort. Une semaine plus tard, Kiev reconnaissait que la catastrophe est due au tir accidentel d’un missile ukrainien au cours de manœuvres militaires.